Inde : Des femmes militaires participent à des missions de maintien de la paix de l’ONU

De plus en plus de femmes rejoignent les forces armées indiennes, suite aux appels lancés depuis longtemps pour renforcer leur présence dans les missions internationales. DW s’entretient avec certaines d’entre elles dans le cadre d’un reportage spécial sur la Journée internationale de la femme.
Rien n’est impossible pour les femmes », déclare Sunija Prasad, 34 ans, assise dans sa caserne après une session d’entraînement épuisante dans un camp de police de la ville de Meerut, dans le nord de l’Inde.

Sunija Prasad est inspectrice au sein de la Rapid Action Force (RAF), une aile spécialisée de la Central Reserve Police Force indienne paramilitaire, qui s’occupe des émeutes et des situations de contrôle de foule.

Avant de s’entretenir avec DW, elle avait passé toute la matinée avec 20 autres femmes soldats à ramper dans des tranchées, à grimper sur des cordes, à sauter par-dessus des feux en portant un fusil INSAS 5,56 MM et à participer à une vaste simulation de contrôle de foule.

Les femmes s’entraînaient à faire partie d’une mission de maintien de la paix des Nations unies.

« Les femmes peuvent être d’excellentes gardiennes de la paix. Nous pouvons renforcer les sociétés et faire prendre conscience aux autres femmes qu’elles peuvent tout faire », explique à DW Prasad, qui s’entraîne pour sa deuxième mission de maintien de la paix.

« Nous leur montrons le courage. Nous leur montrons la force. En voyant notre apparence, j’espère qu’elles seront inspirées », ajoute-t-elle.

Depuis plus d’une décennie, les Nations unies appellent à une plus grande participation des femmes à la prévention des conflits, à la consolidation de la paix après les conflits et au maintien de la paix.

En janvier de cette année, au Conseil de sécurité des Nations unies, des responsables indiens ont appelé à une plus grande participation des femmes à la vie publique et à l’élimination de la violence à leur encontre, comme condition préalable à la promotion d’une paix durable dans le monde.

Pour la première fois dans l’histoire du maintien de la paix de l’ONU, l’Inde a envoyé une unité de police constituée (FPU) entièrement féminine au Liberia en 2007, après qu’une guerre civile ait ravagé ce pays africain.

Lire aussi : 163 Casques bleus indiens sont morts au cours des 70 dernières années.

Les femmes soldats de la paix rendent les missions plus efficaces

Les Nations unies ont déclaré que la présence d’un plus grand nombre de femmes dans les missions de maintien de la paix rendait ces dernières plus efficaces.

Selon l’ONU, sur les quelque 95 000 soldats de la paix en 2020, les femmes représentaient 4,8 % des contingents militaires et 10,9 % des unités de police constituées.

Dans le même temps, environ 34 % du personnel des missions de maintien de la paix étaient des femmes.

« La présence des femmes dans ces missions fait en soi une différence. Dans certaines cultures, les femmes victimes ne sont pas autorisées à parler aux hommes. Dans ce cas particulier, si vous avez des femmes soldats de la paix, il est plus facile pour les autorités de communiquer avec elles », explique à la DW Seema Dhundia, inspectrice générale adjointe de la RAF, qui a commandé la toute première unité de protection féminine au Liberia en 2007.

Share

infos du web est un site d’agrégation d'actualités qui vous permet de pouvoir suivre toutes l’actualités française et du monde en temps réel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.